Charles Michel: l'attentat frites-mayo

43m ago
SOURCE  

Anti-austerity activists hurled French fries at Belgian Prime Minister Charles Michel on Monday, who interrupted a press conference to pelt him with fast food. During a press conference, female protesters dressed in black interrupted the leader's speech,

Description

Charles Michel a été victime d'un "attentat frites-mayonnaise" ce midi au Cercle de Wallonie. Le Premier ministre a été aspergé de frites et de mayonnaise par des militantes "Liliths", c'est ainsi qu'elles se présentent dans un communiqué. Elles estiment "qu'au peuple belge, on ne laisse que les frites sauce austérité. C'est pourquoi nous jetons à leur visage le symbole d'une Belgique qu'ils démantèlent". Les militantes ont été interpellées par la police. Charles Michel a repris son discours après s'être changé.